On a souvent interprété la Passion du Christ comme un sacrifice pour apaiser le courroux divin. Or, Dieu n’a qu’une espérance: que l’homme sache aimer.

La mort de Jésus sur la croix est un scandale pour notre intelligence et notre cœur, même si la Résurrection vient la transfigurer. Devant ce mystère de la Passion et de la Résurrection dont on fait mémoire chaque dimanche à la messe, les questions peuvent se bousculer dans notre tête.

A qui le Christ offre-t-il sa vie? Comment son Père a-t-il pu accepter ou même vouloir la mort de son fils? En quoi cette offrande du fils nous libère-t-elle? Des questions difficiles, car selon les réponses que nous y apportons c’est le visage de Dieu qui se dessine: Dieu exigent, implacable, qui demande des sacrifices ou Dieu aimant qui s’offre totalement à l’homme…

Sur RCF, dans le cadre de l’émission “Halte spirituelle” Béatrice Soltner reçoit Martin Pochon.RCF logo

Carême – Dieu ne désire pas de sacrifices