Démarche synodale : quelques références à méditer

Mgr Bataille, Évêque de Saint-Etienne :

Nous savons que l’Église a sans cesse besoin de se renouveler, et nous en sommes peut-être plus particulièrement conscients aujourd’hui… Au moment où nous célébrons le jubilé pour les 50 ans de notre diocèse, nous avons à déployer nos voiles pour que le souffle de l’Esprit puisse nous pousser là où le monde nous attend… Le temps des équipes synodales est une étape essentielle pour préparer les trois assemblées, à la suite desquelles notre évêque promulguera des priorités missionnaires et pastorales pour notre diocèse, pour les 10 ans à venir, lors de la Pentecôte 2021.

Evangelii Gaudium, 119 :

Le peuple de Dieu est infaillible “in crescendo” : “Cela signifie que quand il croit il ne se trompe pas, même s’il ne trouve pas les paroles pour exprimer sa foi. L’Esprit le guide dans la vérité et le conduit au salut. Comme faisant partie de son mystère d’amour pour l’humanité, Dieu dote la totalité des fidèles d’un instinct de la foi – le sensus fidei – qui les aide à discerner ce qui vient réellement de Dieu. La présence de l’Esprit donne aux chrétiens une certaine connaturalité avec les réalités divines et une sagesse qui leur permet de les comprendre de manière intuitive, même s’ils ne disposent pas des moyens appropriés pour les exprimer avec précision”.

Saint Jean-Henri Newman :

Dans son essai Sur la consultation des fidèles, il avait relancé la réflexion sur le sensus fidei qui influencera plus tard le Concile Vatican II (Dei Verbum 8, Lumen Gentium 12)

Episcopalis Communio 5 :

“Un évêque, qui vit au milieu de ses fidèles, a les oreilles grandes ouvertes pour écouter ‘ce que l’Esprit dit aux Églises’ (Ap 2, 7) et la ‘voix des brebis’, à travers aussi ces organismes diocésains qui ont le devoir de conseiller l’évêque, en encourageant un dialogue loyal et constructif».

Pape François :

La synodalité “nous offre le cadre d’interprétation le plus adapté pour comprendre le ministère hiérarchique lui-même. Si nous comprenons que, comme dit Saint Jean Chrysostome, ‘Église et Synode sont synonymes’ – parce que l’Église n’est autre que le ‘marcher ensemble’ du troupeau de Dieu sur les sentiers de l’histoire à la rencontre du Christ Seigneur – nous comprenons aussi qu’en son sein personne ne peut être ‘élevé’ au-dessus des autres. Au contraire, il est nécessaire dans l’Église que chacun s’’abaisse’ pour se mettre au service des frères tout au long du chemin”. (Discours pour le 50e anniversaire de l’institution du synode des évêques)

Modalités d’inscription : il est encore temps de s’inscrire !

– soit je constitue une équipe avec d’autres (5 à 7 personnes) que j’inscris auprès de ma paroisse ou sur le site de la démarche synodale (https://www.diocese-saintetienne.fr/demarche-synodale) ;
– soit individuellement, je m’inscris auprès de ma paroisse ou sur le site de la démarche synodale.

Démarche synodale : quelques références à méditer