98.1Les élections départementales offrent une nouvelle occasion de s’interroger sur le positionnement des chrétiens par rapport à la politique. Il est parfois tentant de répondre que, chrétien ou non, je reste libre de mes votes et que je me détermine « en conscience ». Certes, mais les évêques de France nous invitent régulièrement à aller voter avec « une conscience éclairée ». Ce souhait ne se traduit pas bien sûr par une consigne de vote. On sait bien que les chrétiens font preuve de sensibilités politiques très diverses. Pourtant, au nom de notre foi chrétienne et de la pensée sociale de l’Eglise, nous avons une exigence de discernement sur ce que les programmes politiques disent de la dignité de toute personne, du vivre-ensemble, de la manière d’envisager la justice et la paix. Notre vote n’est pas seulement un devoir de citoyen ; il est l’occasion d’exprimer notre volonté de construire un monde et une société à visage plus humain pour tous.
Paul Malartre
Chargé de mission par l’évêque de Saint-Etienne

Élections