171.7En Pologne, Toussaint et fête des morts : Une tradition pour la transmission de la Foi

La Toussaint, c’est la fête de tous les saints, que ceux-ci figurent dans le calendrier liturgique ou non.
Tout le monde se rend au cimetière. La journée commence par une messe célébrée à l’église ou dans le cimetière à côté d’une chapelle. Chaque famille vient sur la tombe de ses défunts avec les enfants. Les tombes sont nettoyées, des fleurs (spécialement les chrysanthèmes symbole de l’affection) et des lampions (symbole de la lumière du Christ et de la mémoire) les agrémentent. Le cimetière est très animé, illuminé, très beau à regarder, on le voit de toute la ville.
Fête des morts : On note dès le début de l’histoire de l’Eglise des prières que font les premiers chrétiens, à l’exemple des juifs, pour les défunts. Mais c’est en 998 qu’Odilon, abbé de Cluny, institue le 2 novembre une journée consacrée à la commémoration de tous les fidèles trépassés.
En Pologne c’est une façon importante de se souvenir des ancêtres et de tous ceux qui nous ont quittés, de parler de l’histoire de la famille et du pays.

Père Marcin Jozwiak

En Pologne, Toussaint et fête des morts