153.2Noël, une fête pour tous

Les rues s’illuminent ; moments de convivialité, d’intimité, de proximité ; fête familiale autour du sapin et de la crèche ; Noël, c’est la fête de la vie, symbolisée par la naissance d’un petit enfant, c’est l’espérance de la paix entre les hommes.
C’est dans le prologue de Jean qu’est exprimé magnifiquement l’inouï du christianisme: “Le verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous”. La parole créatrice de Dieu (dans la Genèse : Dieu dit…) s’est faite homme en la personne de Jésus. Dieu fait irruption dans notre histoire ; dans son amour Il épouse notre condition humaine et assume toute sa réalité. Désormais, chaque visage humain a le visage du Christ, donc celui de Dieu.
C’est le mystère de l’incarnation dont le concile Vatican II dit : ” Dieu s’est uni à tout homme. Il a travaillé avec des mains d’homme, il a pensé avec une intelligence d’homme, il a agi avec une volonté d’homme, il a aimé avec un cœur d’homme”. Quand nous voyons Jésus prêcher, guérir les malades, aimer, pleurer, souffrir l’angoisse, mourir sur la croix, nous voyons Dieu : “Qui m’a vu a vu le Père” Jn 14, 8-9. A Noël, nous accueillons l’Emmanuel, Dieu avec nous. “Dieu s’est fait homme pour que l’homme se fasse Dieu” (Saint Irénée ).

André Zgainski

Noël, une fête pour tous