122.9Une œuvre de miséricorde : Aider les enfants en difficulté scolaire

Certains enfants scolarisés à l’école primaire se trouvent en situation d’échec, de blocage en appren5ssage. Les causes sont diverses : Ils ne sont pas assez attentifs aux explica5ons du maître, ne comprennent pas et n’osent pas poser de questions, il y aussi des situations familiales difficiles à vivre… Les parents alertés n’osent pas se manifester à l’école ou ne se sentent pas assez compétents ou disponibles pour épauler leurs enfants. Les responsables du Centre social plus facilement sollicités font le lien et essaient de trouver une solution. Cette solution se trouve souvent avec les bénévoles du centre, qui participent les mardi et jeudi pendant 1h30 à l’accompagnement aux devoirs. Le cahier de texte est regardé, les devoirs et leçons prévus sont faits, étudiés et expliqués pour être bien compris et assimilés. Il faut écouter ces enfants qui essaient de donner le change, mais qui en réalité se trouvent démunis, d’autres se croient incapables de comprendre et d’apprendre. Il faut mettre en avant leurs capacités inexploitées, et leur faire découvrir qu’avec un peu d’efforts et d’attention la situation peut évoluer dans toutes les matières. Après la séance, nous échangeons avec les parents sur ce qui a été fait, et sur les révisions qui pourraient être faites. Ce contact est important entre adultes et valorise certaines mamans peu écoutées. Des « anciens » aujourd’hui collégiens ou lycéens nous disent garder un bon souvenir de cette période et reconnaissent avoir maintenant un niveau satisfaisant. Le but poursuivi est de redonner intérêt, confiance et espoir à ces enfants et à leur famille pour qu’ils réalisent leurs projets. Le soutien scolaire ne participe-t-il pas modestement aux œuvres de miséricorde réactualisées par le Pape François et qu’il définit comme des actions que chaque chrétien peut accomplir pour être attentif à son prochain ? Ainsi, avec d’autres, des chrétiens coopèrent simplement au service des enfants en difficulté scolaire. Cette aide est aussi une attention aux mamans que nous n’aurions pas l’occasion de connaître sans cette activité.
Trois paroissiennes bénévoles

Une œuvre de miséricorde : Aider les enfants en difficulté scolaire