114.2Cette semaine, les chrétiens sont associés à la prière de Jésus à ses disciples, pour que tous soient un afin que le monde croie (Jean 17,21).
C’est l’occasion de faire mémoire de ce qui a divisé les chrétiens, entre l’Orient et l’Occident dès le 11ème siècle, au sein même de l’Occident avec la Réforme : il y a 500 ans, Luther publiait ses 95 thèses contre certains excès de l’Eglise de Rome.
En comprenant mieux les raisons culturelles et historiques de ces ruptures, chaque chrétien doit œuvrer pour l’unité, ancrée cette année à partir de St Paul : « L’amour du Christ nous presse » (2 Co 5,14-20).
L’urgence n’est pas l’unité institutionnelle, mais l’unité spirituelle et fraternelle, ancrée dans l’annonce de l’évangile par le partage de la Parole, la prière commune dans une liturgie où le Christ demeure au-dessus de nos différences, le service du frère dans une diaconie au nom du Christ serviteur. Ce qui nous réunit est infiniment plus fort que ce qui nous sépare.
Ensemble, demeurons proches des chrétiens orientaux persécutés.
Ensemble, proposons du sens et de l’espérance à notre société qui souffre tant aujourd’hui.

Christophe Donnet, Diacre

Unité des chrétiens